Perte du Statut de Résident Permanent

Vous disposez d’une carte verte et restez en dehors des États-Unis pour une période de temps prolongée, vous risquez de perdre votre statut de résident.

Les Résidents Permanents Légaux (LPR Legal Permanent Resident) (détenteurs de carte verte) peuvent être considérés comme ayant abandonné leur statut de résident permanent s’ils déménagent dans un autre pays avec l’intention d’y rester de façon permanente ou rester hors du pays pendant plus d’un an sans avoir obtenu un permis de rentrée ou un visa de retour de résident.

Bien que les résidents permanents soient autorisés à rester en dehors des États-Unis pendant un an, si ils restent hors du pays, pour toute cette période cela pourrait éveiller les soupçons des agents de l’immigration; Le RPL peut,  alors, être considéré comme ayant abandonné son statut de résident permanent.

Les RPR doivent demander un visa de rentrée avant de quitter le pays s’ils ont l’intention de s’en aller pour une longue période de temps. Ce visa est valide pour deux ans, mais aucune durée d’absence des États-Unis de moins d’un an ne peut être considérée comme abandon du statut de résident permanent. Le permis de rentrée devrait rendre plus facile à prouver que le RPL est de retour d’un séjour temporaire à l’étranger, ce qui va grandement augmenter ses chances de rentrée.

Les RPL peuvent également perdre leur statut s’ils ne déposent pas leurs impôts, se déclarent comme un «non-immigrant» sur leur déclaration de revenus, ou se déplacent sans informer le Department of Homeland Security. Les résidents permanents de sexe masculin âgés de 18 et 26 sont également tenus de s’inscrire auprès du Service Sélectif.
Sources: USCIS, VisaPro, ImmigrationUnitedStates.org

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!