L’Impôt Successoral

Maintenant que la Loi sur l’exonération pour les contribuables Américains a été adoptée (American Taxpayer Relief Act), l’exonération fédérale sur les taxes de successions est fixée à 5 millions de dollars par personne, indexée sur l’inflation. L’indice pour 2013 est à 5,25 millions de dollars. Si une personne décède et que sa succession est estimée à plus de ce montant indexé, alors il devra être payé une taxe de 40% au gouvernement fédéral.

Juste parce que le gouvernement fédéral a augmenté l’exemption de l’impôt successoral ne signifie pas que les Etats doivent aussi le faire. Les taux et les pourcentages d’exonération d’impôt varient d’un État à l’autre.

Heureusement, la Floride n’a pas de droits de succession d’Etat, mais Forbes affirme que cela pourrait changer. Le pre-2001 crédit d’impôt d’Etat sur la succession a permis aux États de partager des recettes fiscales fédérales sur les successions, mais ce n’est plus le cas. “Pour les Etats qui espéraient un retour sur ce partage des revenus, il est possible qu’ils envisagent d’ajouter un impôt autonome», a déclaré à Forbes, James Walschlager, un analyste de la recherche.

Prévoir la position compliquée des droits successoraux n’est que la pointe de l’iceberg quand il s’agit de la planification successorale. Les testaments et les fiducies, ou l’absence de ceux-ci, l’homologation, les procurations, les exécuteurs testamentaires, et l’héritage au jour où il se présente sont toutes des choses à considérer. Si vous avez des questions sur la planification successorale pour vous ou un être cher, contactez Boyer Law Firm aujourd’hui !

 

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!