La Justice Pénale Américaine est-elle plus Sévère que la Justice Pénale Française ?

Les évènements récents mettant en cause Dominique Strauss-Kahn (DSK) sont une bonne occasion de comparer l’image que l’on a du système pénal américain et celle du système français.

Beaucoup de personnes considèrent que la justice américaine est sévère. DSK est en effet déjà en prison sans avoir pu se défendre, alors que tout ses proches le pensent innocent. Mais en France n’est-il pas fréquent qu’une personne soit placée en détention provisoire après la révélation de faits similaires, alors que ses proches la pensent aussi innocente ?

La peine encourue par DSK aux Etats-Unis, plus de soixante-dix ans, apparaît d’une sévérité  inouïe. Mais à son âge, DSK aurait-il été rassuré de n’encourir que vingt ans de prison comme la loi française le prévoit ?

Les images de DSK menotté sont violentes. En France, il est interdit de prendre de telles photographies. Mais l’indignation doit-elle résider dans le fait de voir de telles photos, ou de se dire qu’aux Etats-Unis comme en France, de nombreuses personnes mises en accusation, mais qui sont peut-être innocentes, sont traités de cette façon, ils ne peuvent pas se laver, se changer, ils sont parfois maltraités, coupable ou pas. Ainsi le principe de la présomption d’innocence n’est pas toujours un rempart protecteur et ce pour tout le monde…Aux Etats-Unis, le traitement pénal judiciaire est le même pour tous peu importe votre place dans la société. En France, DSK aurait certainement été remis en liberté, probablement sous contrôle judiciaire, en raison de sa position…

La procédure à l’encontre de DSK ne va durer que quelques mois aux Etats-Unis. Il a d’ores et déjà été déféré devant la cour criminelle de New-York, comme en France il aurait été déféré devant le juge d’instruction à l’issue de sa garde à vue. Mais alors qu’en France, il aurait du attendre pour être interrogé par le juge d’instruction qui lui aurait signifié un « délai prévisible d’achèvement de la procédure de dix-huit mois », DSK est de nouveau convoqué vendredi, et son sort pourra changer rapidement.

Beaucoup arguent qu’en France, l’avocat de DSK aurait eu accès au dossier à l’issue de la garde à vue, alors que ce n’est pas le cas aux Etats-Unis. Mais beaucoup oublient que la procédure pénale aux Etats-Unis est accusatoire et non inquisitoire, l’avocat de DSK pourra donc mener sa propre enquête ici, alors qu’en France, il aurait simplement pu demander au juge d’instruction certains actes d’instruction.

La justice pénale américaine est-elle donc plus sévère que la justice française ? Ou ces deux types de justice répondent-ils de manière sévère à des crimes souvent très violents ?

 

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!