Enquête sur Theranos et Fausse Déclaration

Fotolia_77841402_XSUne enquête récente sur la société « bien-aimée » Theranos de la Silicon Valley recherche quels arguments sa fondatrice, Elizabeth Holmes, a fait aux investisseurs et si cela équivaut à une fausse déclaration. Cette tête d’affiche nous donne une excellente occasion de discuter des questions entourant l’enquête Theranos et les fausses déclarations sur investissement.

Dans ce contexte, la fausse déclaration est constatée quand une entreprise ou start-up fait sciemment une fausse déclaration de fait aux investisseurs dans le but de les obliger à investir. Vous pouvez lire tout sur la différence entre fraude et fausse déclaration ici.

Alors que nous attendons de voir comment l’enquête se déroule, beaucoup se demandent où est le problème. Un investissement est toujours un risque non ? Est-ce que le risque n’est pas connu que les bénéfices d’une entreprise ne seront pas toujours au rendez-vous selon le prévisionnel du plan d’affaires ? Ou bien que le modèle ou la technologie d’une entreprise ne sera pas développée ou ne se révélera pas aussi utile et demandée qu’on pouvait l’espérer ?

Ce sont tous des points importants, mais la question n’est pas de savoir quand une entreprise ne parvient pas à faire ce qu’elle essayait de faire, comme obtenir un bénéfice en un an ou offrir le meilleur gadget que la Silicon Valley a à offrir.

La question qui se pose plutôt est quand une entreprise ne parvient pas à faire ce qu’elle promet qu’elle aurait fait. Beaucoup trop souvent, les fonds d’une start-up se trouvent eux-mêmes assez désespérés pour générer un revenu et du coup l’entreprise débutante donne un petit coup de pouce en déclarant une augmentation artificielle. Elle gonfle un peu la rentabilité. Elle pourrait même faire une audacieuse déclaration au sujet de la qualité de la performance des services qu’elle a l’intention de fournir. Certains de ces actes peuvent constituer une fraude ou une fausse déclaration.

Alors que de super objectifs ambitieux peuvent sembler un peu comme une promesse frauduleuse de faire plus d’argent que vous pouvez vraiment faire, il y a quelques différences réelles. Quand une entreprise fait le genre de promesses que Theranos a faites (songez : une meilleure technologie qui peut faire dix fois ce que les concurrents font à une fraction du coût), la société connaît parfaitement à 100% ce qu’elle est en mesure de faire ou pas. Si elle n’est pas sure de la base factuelle, et vous pouvez le prouver, elle donne peut être une représentation frauduleuse des perspectives de l’investissement.

Si jamais vous êtes tenté par un investissement qui semble trop beau pour être vrai, souvenez-vous : une once de prévention vaut mieux qu’une livre de guérison. Certains investisseurs naïfs donnent de l’argent aux start-up en pensant : «Je vais récupérer mon argent si les affirmations se révèlent être fausses –c’est illégal de mentir après tout !” La triste réalité est qu’il est extrêmement difficile de prouver la fraude et souvent, la start-up sera en faillite au moment où vous obtenez un jugement contre elle.
Ici, vous pouvez lire toute l’enquête en anglais sur Theranos.

Si vous avez des question au sujet des fausses déclarations comme dans l’enquête de Theranos, ou sur les investissements en généralcontactez Boyer Law Firm.

 

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!